Carthaginian miniatures

Le serment d’Hannibal

Le monde en 218 avant JC…. des superpuissances pour une mer, une mer pour des multitudes de ressources, un monde pour se couvrir de gloire !

Hannibal, fils d’Hamilcar Barca, est né à Carthage vers 247 av. J.C.

Hannibal m’a raconté que lorsqu’il vivait à Carthage il aimait beaucoup descendre les ruelles ornées de jolis vergers pour descendre jusqu’au port et regarder les commerçants charger leurs bateaux de leurs récoltes.

Il me raconta qu’il aimait également remonter par les champs où il pouvait admirer pendant des heures la splendeur des chevaux. Il adorait jouer, avec de simples bouts de bois et à la guerre avec ses frères Megen et Asdrubal II (à ne pas confondre avec son beau-frère Asdrubal I)...

Ce fut peut-être ce goût pour la guerre qui fit de lui un aussi grand général Carthaginois…

Il m’a raconté qu’à 9 ans, il avait supplié son père de l’emmener avec lui en Espagne. Celui-ci imposa une condition : il devait prêter le serment de haine éternelle à Rome devant le dieu suprême de la famille, Ba’al Shamin.

Le moment de répondre de son engagement se passe là devant les murs de Saguntum….
Rome tu vas découvrir sa colère !

Cela un an que je me suis dit qu’il fallait que je fasse une rétrospective complète de mes armées. J’ai commencé par les Sassanides et cela fait un an que je poireaute pour mes carthaginois.

Et les ressortant, j’en ai profité pour faire quelques corrections.
A vrai dire je suis relativement déçu de mon niveau de peinture général sur cette armée que je trouve avoir un peu bâclé. Il est vrai que le thème m’intéressaient mais la gravure des figurines m’a un peu déçu par rapport à ce que j’ai peint autre part.

Le rendu est très correct mais en regardant en détail chaque figurine il manque cette petite âme que j’ai trouvé davantage dans les Maures, Séleucides ou Sassanides.

Trêve de plaisanterie, on passe aux photos de cette force carthaginoise hétéroclite composée de Carthaginois, Lybiens, Numides, Ibères et Gaulois pour le fun vous trouverez également un contingent de Samnites pour évoquer la fameuse période de Cannae et des délices de Capoue.

Il me manque la traditionnelle cavalerie ibérique mais bon dans l’idée les proportions sont assez respectées.

Publicités
Aventine Miniatures

Le long du fleuve Liris…

Après quelque temps de silence me voici de retour avec mon unité alliée carthaginoise Samnite ou Volsque voire Lucanienne suivant les préférences qui clôture pour le moment en apothéose mon périple sur le pourtour occidental de la mer méditerranée… pour le moment en tout cas !

Une unité où j’ai pris un réel plaisir à peindre et qui finalise mon armée Carthaginoise.
Les transferts de LBMS sont une fois de plus une merveille même si j’ai techniquement dû m’employer pour faire qq chose de propre car pour le découpage de ces dernières ce fut assez difficile.

J’ai pris le parti de partir sur un code couleur totalement différent même si le rappel de l’armée se trouve sur les casques…

Trêve de palabres voici l’essentiel…. J’ai presque envie de m’envoyer une seconde unité ! En tout cas les figurines Aventine sont vraiment très classe comme d’hab ! Elles peuvent même passer avec mes Séleucides que je pourrais jouer pour l’occasion en Epirotes ou en Antigonides !!!

P1060225 [800x600] P1060226 [800x600] P1060227 [800x600] P1060228 [800x600] P1060220 [800x600] P1060229 [800x600] P1060221 [800x600] P1060222 [800x600] P1060224 [800x600] P1060223 [800x600]

Acta fabula est

Une nouvelle fois un peu de pub pour cette très bonne bd « Darkness over Cannae »  de Jenny Dolfen !

Bonne nouvelle, j’ai réussi à me motiver pour peindre et finir totalement mes 2 unités de cavaliers carthaginois ! J’ai usé de décalcos LittleBigMenStudios pour les boucliers de mes cavaliers.

J’ai fait deux unités distinctes de la même manière que mes Hetairoi Séleucides:

La première unité basique peinte de la même manière que les unités de base, une autre que j’appellerai « agema » (même si le terme n’est pas forcément adapté) avec free hand sur les capes et un casque de peint de couleur rouge pour représenter l’élite la cavalerie carthaginoise, la base des plus grands succès d’Hannibal…

Et je dois l’avoué sans m’envoyer trop de fleurs; le résultat est assez satisfaisant !

J’en ai également profité pour finir l’équipage de mon éléphant pièce centrale de cette armée.

Des photos je l’espère demain.

En attendant un récapitulatif de la bataille de Cannae, très détaillé accompagné d’une vidéo !

 

cannae_216_bc

 

Les fantômes de Tanit

Après un silence assez long tel un spectre , je reviens vers vous en ce moment décisif !

J’ai reçu il y a une grosse dizaine de jours mes cavaliers carthaginois de chez Crusaders Miniatures. Les figurines sont très sympas même si j’ai quelques remarques:

  • Les poses de chevaux ne sont pas assez variées.
  • Les boucliers ne sont pas adaptés pour du Little Big Men Studio
  • Il n’y a que 3 types de cavaliers différents.

Dommage parce que la sculpture est top !

La cavalerie a été l’arme ultime des guerres puniques et Hannibal à l’image d’Alexandre en a usé à outrance… mobilité, rapidité, impact, saturation tout y est !

Second_Punic_War_Battles

Trêve de plaisanterie, j’ai commencé et fini mes 12 premiers cavaliers qui représenteront une unité de cavaliers carthaginois lambda. J’aurai pu certains pourraient me le faire remarquer que la cavalerie carthaginoise au sens le plus large du terme ne comportait qu’une part infime de carthaginois pure souche et était davantage constituée de Numides, d’Ibères et de Gaulois.

Certes mais le problème d’une armée dite carthaginoise en termes de représentativité visuelle est qu’elle est principalement constituée de troupes mercenaires et je ne voulais pas que cela fasse trop un effet de bric et de broc.

Quand bien même, si Carthage n’avait pas mis en place (mais le pouvait-il ?) un service militaire plus optimal au sein de ses populations n’aurait-il peut-être pas gagné la guerre plutôt qu’être dépendant d’un général tout puissant qui doit composer avec des troupes de langues et de cultures différentes… cela renforce encore plus les succès d’Hannibal mais peut aussi expliquer en partie son échec même si d’autres vecteurs ont été largement mis en avant (ravitaillement, stratégie d’évitement, dissensions politiques au sein même de Carthage, un front ayant lieu sur 3 zones géographiques relativement éloignées à l’époque). N’aurait-il pas pu éviter la révolte des mercenaires qui influencera et affaiblira Carthage au sortir de la première guerre punique ?

Trêve de projections ineptes et place aux tofs comme on dit !

IMG_20160201_140328 (Copier) IMG_20160201_140323 (Copier) IMG_20160201_140319 (Copier)

Pour rendre ces unités dite d’élite j’ai travaillé de différentes manières le code couleur initial de l’armée, cela les différencient des autres unités mais cela les intègrent également dans un schéma homogène.

Je pense pouvoir présenter la dernière unité de 12 cavaliers courant de semaine prochaine !

Au passage l’image d’intro de l’article est vraiment sympa je l’ai trouvé sur darknessovercannae.com

Vox Numidia

Rigolo on peut aussi inverser pour dire Nux Vomidia ! 🙂

J’ai dans la même foulée que mes officiers en profité pour peindre et finir mes auxiliaires numides qui représentent à la fois les troupes annexes mais aussi les plus importantes dans le jeu et dans l’histoire militaire carthaginoise.

L’armée est presque terminée, il me manque donc les unités de cavalerie punique, et des alliés italiens pour représenter les cités opposées à l’hégémonie romaine imposée en Magna Graecia